photothérapie

GD-40bisPhotothérapie et Photographie Thérapeutique

De plus en plus, grâce aux réseaux sociaux, l’idée que la photographie est un support pour une approche de développement personnel se propage. Elle soutient de nombreuses approches thérapeutiques.

C’est une idée qui fut développée par Judy Weiser dans les année ’70 en Amérique du nord et qui gagne du terrain en Europe.

Il est important de faire la distinction entre Photothérapie et Photographie Thérapeutique.

1 – La Photothérapie c’est l’utilisation de photos existantes comme support de travail thérapeutique individuel ou en groupe.

Ruth Jacobsen, 83 ans, survivante de l’Holocauste, utilise les photographies de son album de famille pour y puiser la force de faire face à l’horreur vécue. Pour dépasser l’enfer des souvenirs elle crée des collages avec les photos qu’elle déchire et se réapproprie son histoire.

Exemple que vous trouverez dans l’article ci-joint: Ruth Jacobsen

Alors que:

2 – La Photographie Thérapeutique c’est l’utilisation de la photographie comme support pour mettre en scène le problème vécu.

Comme Dorothy Shoe l’illustre, elle subit la sclérose en plaques et met en scène ses souffrances à travers un projet photographique. Elle utilise l’anagramme de sclérose en plaques qui devient ColèreS-Planquées, utilise des personnes de son entourage pour créer des scènes représentant son vécu de la maladie.
Artcile: Dorothy Shoes

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer