analyse transactionnelle

Erci BerneL’analyse transactionnelle s’intègre au courant humaniste en postulant la nature fondamentalement positive de l’homme. Chacun est considéré comme intrinsèquement OK et capable de devenir ou redevenir responsable de son existence. Dans cette perspective, elle constitue une philosophie qui prend en compte l’ensemble de l’être humain et met en lumière la compréhension de son fonctionnement interne et de son mode de communication avec les autres.

Voici 2 extraits du film « Oui, mais… », qui se base sur l’Analyse Transactionnelle:
https://youtu.be/TJFOWOoalyQ
https://youtu.be/VbcrYJrbFuc

 

Créée dans les années 50 par le neuropsychiatre américain Eric BERNE (1910-1970 – photo) et introduite en Europe dans les années 70, l’Analyse Transactionnelle offre un modèle de psychothérapie structurée et intégrative visant à faciliter et à produire le changement personnel et la croissance vers l’autonomie.

Eric BERNE, soucieux de rendre le cheminement vers l’autonomie accessible à tous, a introduit : 

  • la possibilité du travail thérapeutique en groupe.
  • la clarté et la transparence dans le partage des concepts, dans les attitudes de l’intervenant et dans l’utilisation d’un langage accessible et éminemment clair.
  • l’aspect contractuel : le client spécifie ses objectifs de manière aussi explicite que possible, et ensemble, intervenant et client orientent leurs actions conjuguées vers un but préalablement défini.
  • le modèle décision-redécision qui remplace le modèle maladie-guérison

L’Analyse Transactionnelle postule que nos façons actuelles de vivre résultent de décisions prises dans l’enfance. Elle offre ainsi la possibilité de (re)devenir responsable de son existence : chacun, quels que soient sa race, sa culture, sa religion, son style de vie… peut mobiliser son potentiel pour grandir, s’épanouir, se développer, se réaliser.

  • l’autonomie définie au départ de sa position existentielle « je suis OK – vous êtes OK », attitude d’ouverture à soi et aux autres permettant une rencontre optimale, consciente, spontanée et intime.

Mise en œuvre par des personnes qualifiées, l’Analyse Transactionnelle peut constituer un réel levier d’amélioration et de changement dans tous les domaines où le succès dépend en grande partie de la qualité des relations humaines.

En tant que discipline psychothérapeutique, l’application de l’Analyse Transactionnelle touche une grande variété de troubles de la personnalité et de problématiques psychologiques ou relationnelles. En éducation et en guidance, elle peut s’appliquer dans une multitude de domaines professionnels : scolaire, social, paramédical, humanitaire, judiciaire,…

Dans les organisations, l’Analyse Transactionnelle peut servir à la gestion des ressources, à la diplomatie, au management…

La déontologie professionnelle, les normes de formation, de certification et de pratique de l’Analyse Transactionnelle, sont édictées par l’EATA (European Association of Transactional Analysis) et par l’ITAA (International Transactional Analysis Association).

Le processus de qualification en AT est hautement structuré et a pour but de conférer à son exercice les garanties de qualité. Il est demandé aux candidats qu’ils se forment de manière active et régulière, selon un cursus rigoureusement déterminé, et qu’ils satisfassent à un examen, écrit puis oral, devant un jury international (et ce dans un des quatre champs de formation et d’application spécifique à l’AT : Psychothérapie, Education, Organisation, Guidance). Seules les formations données par des formateurs agréées sont certificatives.

Texte de l’association belge francophone pour l’analyse transactionnelle : www.assobat.be

Enregistrer